Mots en friche

Dans la forêt de Saint Gobain, Aisne

Fret frotte ferraille
tremble et bringuebale
sa rouille ses tags
ses lettres crissent
et se rongent

chemin de fer
les mots du rail
aiguillent des phases
et s’effilochent
en train d’enfer

convoi dangereux
derrière mots tristes
tombe la phrase
garde barrière
des jours heureux

Sont-ils parallèles
alphabets de fuite
l’essai en friche
la voie perdue
d’un poème ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :