Souvenirs Dauphin

L’art de la lévitation,
ce n’est pas une fiction.
Je flotte en apesanteur,
Sur les battements de mon cœur. 

Bercé par les vagues,
au soleil je bulle.
Dans un parfum d’algues,
mon esprit ondule.

Pour une occasion de voir,
un bain de houle,
Je vogue ce soir,
perdu dans la foule.

Je plane à Paname,
J’étire mes orteils.
Je sommeille, on murmure,
les murs ont des oreilles.
C’est une bonne nouvelle,
au métro Réaumur.

Quand les parisiens travaillent,
Je prends une rame et je m’en fiche.
Tant pis si je déraille,
en haut de l’affiche.

(Souvenir d’une entreprise où j’ai travaillé 15 ans et une fois n’est pas coutume photo prise par ma femme alors que j’étirai mes orteils, retravaillée avec un logiciel pour tester des maquettes d’affiches publicitaires 4×3)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :