Et pour temps

Une ammonite que j’ai trouvé dans les Hautes Alpes

J’ai vu s’enrouler le temps
minéral
joli dessin
perdu au fond de l’océan
née d’un rêve de fractales
au dessinateur exigeant ?
comme une loi du chaos verticale
posé au rocher blanc

Pierres murées de silence
pierres métalliques qui saignent
de vieillesse
cailloux qui parlent encore
comme mille échos dans la montagne

Roches érodées
usées d’eau
lissées de vent

Tout là haut ce nuage
parole d’orage
connaît l’usure
dissoudre absorber emporter

Un jour libère
l’ammonite spirale
le mollusque d’avant
pâle sédiment
échouée à terre
auprès du mont blanc

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :