La maison perdue

En forêt près de l’abbaye des trois fontaines, Haute Marne.

(Durant 2, 3 ans j’ai exploré des sites abandonnés, des friches… pour la photo, la curiosité, l’aventure).

Le lit se désape
là où naguère,
une femme se drape
en pourpre et se perd.

Où es-tu la vie,
et combien de jours ?

C’était un amour
au cœur de la nuit.
Il a compté un jour,
et puis tu t’es enfuie.

Où es-tu Amour,
Et combien de nuits ?

C’était mon Amour
au départ du jour.
Un désir de vie,
j’ai gardé son fruit.

Un avis sur « La maison perdue »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :