Les Rajasthanies

Dans le village de Fort Barli très tôt ce matin, les Rajasthanies sont entrées dans le temple du palais au son d’une mélodie fifrée. D’une démarche gracieuse en fredonnant une mélopée, elles ont nettoyé les marbres et dépoussiéré la statue de Naga évitant son regard Ophidien. Il fallait cirer les frises de bois fines comme de la dentelle façonnés par les anciens.

Depuis la fenêtre de mon Haveli, je les observais, l’appareil photo en main. J’entendais cliqueter leurs bracelets aux couleurs métalliques du vif-argent.

Pendant que le prêtre allumait l’encens elles se sont inclinées devant Narasimha, l’incarnation du Dieu Vishnu au visage léonin.  Quand les éléphants ont eu finis de boire, elles ont récuré les bassins puis dessiné sur leurs trompes de jolis dessins. Il faudra qu’ils soient prêts pour la fête du Divali et ses lumières car c’est pour demain.

 A l’heure où le soleil plombe, pour un moment de repos, elles sont venues s’asseoir à l’ombre du salorge. Elles ont souri et pris la pause pour la photo du petit français.

A Fort Barli Rajasthan

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :