Spleen et splatch

Je me penche et plonge mon regard,
sur l’eau le soleil s’est baigné
le feu de sa courbe s’est voilé
mélange de gris perlé de soir.

l’odeur de la terre est mouillée,
la brise descendue des nuées
a épongé mes troubles pensées.

La flaque miroir
annonce le soir,
le soleil trempé
un chagrin noyé.

Oublier une promesse si noire,
partir pour retrouver l’espoir
et dans la flaque taper le pied
le ciel gris et noir est broyé.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :