Constellation

Dans la salle bruissante de mouvements, papotages, interpellations, salutations et retrouvailles, les adultes se sont déplacés puis installés, chacun a trouvé sa place.
Les chaises les unes contre les autres font le tour de la salle, nous sommes nombreux. Je suis venu ici en curieux. C’est Lotika, ma compagne, qui m’a demandé de l’accompagner. Je suis là, mais un peu à contrecœur car on va être enfermé et cela doit me prendre tout le weekend.
— Tu verras, cela va t’intéresser, moi ça me fait du bien et je vais retrouver des amis. Quand j’en ai parlé autour de moi, on m’a dit : mais qu’est-ce que c’est, une secte ? Tu vas te faire embrigader ! Ce n’est pas le cas, mais je te laisse te faire ton opinion.

La séance va commencer, nous allons consteller :
Nous sommes tous assis, j’ai aperçu des petites et grandes images, de saints, de patriarches, d’anges ou d’allégories qui sont disposées au sol au milieu de la salle.
M.T a pris la parole, elle s’est adressée aux « nouveaux », sans expliquer dans les détails ce qu’est la « Systémie familiale » elle leur a dit ce qu’elle n’est pas. Ce n’est pas une thérapie, ce n’est pas du prosélytisme pour une religion quelle qu’elle soit, nous ne sommes pas dans une secte. Elle souhaite que l’on garde secrètes les histoires qui vont être révélées. Même si elle a utilisé les codes et références de la religion, selon ses publics elle utilise d’autres références et puise dans les mythologies de chacun.

Sur un paperboard, il est écrit en gros cette phrase : « Dans la forêt quand les branches des arbres se querellent les racines s’embrassent. Proverbe Africain».

Lors de la séance, M.T ne nous a pas appelé par nos noms, elle a dit : — Toi la fille au pull bleu, toi le jeune homme aux lunettes, au pantalon noir… Elle nous a précisé que la constellation a un effet qui n’est pas immédiat, qu’elle fait appel à quelque chose qui nous relie tous, une mémoire collective, un inconscient que nous avons en commun.           
J’ai découvert que les histoires familiales, les conflits, les secrets de famille nocifs, qu’ils soient récents ou remontent à deux cents ans, ont des répercussions sur nos vies de tous les jours. Je me suis étonné tout de même que tout ne soit vu que par le prisme des ancêtres.
M.T, qui a un bol métallique devant elle, se saisit d’un pilon, le fait tourner dans le bol, un son, une vibration s’en échappe, la séance commence.

Catherine, une dame aux cheveux gris ramenés en chignon, s’est approchée de M.T qui organise la constellation, elle lui a expliqué en quelques mots ce qui la préoccupait.

Pour l’ensemble de la salle, c’était inaudible, M.T a demandé à trois personnes de sortir, alors seulement elle nous a dit : Catherine a un mari âgé, il doit prochainement se faire opérer du cœur, elle a des craintes quant à la réussite de l’opération. Elle a terriblement peur de voir son mari décéder. Elle voudrait connaitre les chances de réussite de l’opération.

M.T a précisé que la constellation n’est pas de la magie, qu’elle ne peut lire l’avenir, cependant elle peut essayer de voir pourquoi Catherine a si peur et la préparer à ce qu’il pourrait advenir.

La dame au chignon a disposé trois objets de son choix au sol : Un mouchoir, il représente le personnel soignant. Un stylo, c’est le mari. Un livre, il correspond à Catherine, elle-même. On a fait rentrer ceux qui venaient de sortir, ils ont du choisir un objet. L’homme au pull bleu a choisit le stylo, il est sans le savoir, le mari de la dame au chignon. Une jeune fille blonde a sélectionné le mouchoir. Une dame au pantalon noir a pris le livre.

M.T a dit aux trois constellants: — C’est très bien, allez-y, faites ce que vous avez à faire comme vous le sentez !

Ils se sont déplacés dans la salle, sans savoir ce qu’ils représentaient ni ce qu’ils devaient faire, ils avaient juste à laisser agir leur inconscient.
Au cours des différentes séances auxquelles j’ai assisté, j’ai vu toutes sortes de réactions, interactions entre les constellants, rires, pleurs, chants, jeux ou chahuts.

La jeune fille blonde s’est  assise, l’homme qui a choisi le stylo a représenté le mari, il a marché tranquillement en faisant le tour de la salle dans le sens des aiguilles d’une montre.
Celle qui a choisi le livre a semblé avoir du mal à trouver sa place, elle nous a fait part de son envie de sortir de la salle.
M.T lui a dit : — cherche une place où tu te sentiras mieux.
— Vous pouvez voir que l’homme au pull bleu va vers l’avenir.
A ce moment, il s’est approché de la fille représentant le personnel soignant, a semblé intrigué, l’a dévisagé… il s’est allongé au sol et est resté inanimé.

On a entendu alors la dame au chignon éclater en sanglots, M.T a demandé à deux dames de venir la réconforter cependant qu’elle a expliqué : — La constellation est assez parlante, elle peut cependant signifier que ton mari est simplement endormi pour l’opération, qu’il est dans le coma ou décédé.
Sanglots de plus belle, et réconforts pour la dame au chignon.

M.T lui a précisé: — Cela ne veut pas forcément dire qu’il va décéder, je te propose de voir comment cela ça passerait pour lui si cela devait arriver.
Elle a pris une écharpe colorée, qu’elle a étendu autour du mari inanimé.
—   Voilà, on lui fait un paradis, il est maintenant dans l’autre monde. Comment te sens-tu toi l’homme au pull bleu ?
L’homme s’est redressé un peu, puis s’est assis. — je me sens un peu perdu.
M.T a expliqué: — Tu es maintenant au paradis, tu n’as pas survécu à l’opération.
Elle a demandé à la dame au chignon : — est-ce qu’il a dans sa famille des personnes qu’il aime et qui sont déjà dans l’autre monde ?
—   Oui son père et sa mère
M.T a fait venir dans ce cercle de paradis des personnes représentant son père et sa mère, ainsi que des personnes décédées qu’il admirait de son vivant : un humoriste (Coluche), un peintre (Picasso), un poète (Jacques Prévert).
 —  Comment vas-tu l’homme au pull bleu ?
Il avait alors le sourire : — je commence à me sentir mieux.
M.T a fait venir quelques personnes supplémentaires qui étaient censées représenter ses ancêtres, elles sont venues se placer derrière lui et ont posé leurs mains dans son dos.
Elle a fait approcher la dame au chignon devant l’écharpe au sol qui représentait un paradis.
—   Tu vois comme il est bien entouré ton mari.
—   Maintenant parle lui, demande lui ce que tu veux ou dis-lui ce que tu ressens.

Elle lui a fait part de ses craintes, elle lui a dit qu’elle l’aimait et qu’elle était apaisée de le voir heureux.

M.T a demandé à tous ceux qui ont participé à la constellation de sortir de leurs rôles et à Catherine de les remercier.

J’apprendrais lors d’un autre weekend de constellation que Catherine a effectivement perdu son mari. Il est décédé au cours de l’opération. Elle reviendra et abordera des problèmes d’héritages, et de tensions entre ses enfants.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :