La malmaison

Lieu dit la Malmaison, près du chemin des dames, Aisne. (Cimetière militaire allemand)

Princesses et demoiselles, passaient sur ce chemin,
aux rendez-vous fleuris de ces temps lointains.
La brume de l’histoire, a tout recouvert,
laissant bocages et feuillages bien verts.

Ci-gît l’armée fatale, de la première guerre,
fiers bataillons allemands en terre étrangère.
Sous les canons, soldats du rang,
la terre jusqu’à plus soif s’est repue de leur sang.

Ce fut belles mitrailles,
Batailles de baïonnettes.
De mémoires picardes,
on ne vit tant de tripailles,
Au milieu des pâquerettes.

Pour l’honneur du feu,
lors d’un germinal sermon,
le général Bon Dieu,
vous a planté en lignes de fuites.
Par malheur, elles repousseront,
et jamais, ne seront sans suites.

Il ne reste que des croix,
comme petites bannières.
À l’ombre du sous-bois,
dans la jolie clairière.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :