Sur la route

De Longeville en Barrois à Saint Mihiel

Sur la route

Je me glisse dans la brume

comme passerait un oiseau que l’hiver aurait livré à la grisaille

au loin le village se dessine entre sanguine et fusain

la voiture glisse le paysage se fait coton

je patine un peu

et je rêve d’arriver auprès d’une cheminée

auprès d’un feu de bois je rêve de ressentir le doux crépitement des flammes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :