L’élégance de l’hêtre

Être fragileau temps docileHêtre gracieuxvent mélodieux. Saison de glacede neige, de brume,trouve ma placeet puis m’enrhume. Hêtre fragilesous mes yeuxtu te dessinesêtre gracieux. Et je glissepour une danseton éléganceest ma complice. T’es tout nu dans ce champ te voilà bien dépourvuplus une feuille par ce tempsmais c’est moi qui éternue.

Evasion du cancre

– Qu’est-ce que c’est que cette écriture patte de mouche ?T’es trop lent, reviens sur terre ! Délaissant le stylo, sa main s’envole et vrombit en liberté parmi des lucioles de poussières qu’un rayon de soleil lui a dévoilées. – Les cheveux en bataille, tu rêvasses au pays des fourmis.On t’a vu te rouler dans lesLire la suite « Evasion du cancre »

Le pourquoi du pourquoi

— Ce soir je dors à Coucy-les-Eppes.— Pourquoi ?— Parce que mon job veut que je me déplace— Pourquoi ?— Parce que je suis commercial et plus je me déplace plus je vois de clients, plus je peux faire d’affaires.(comme une bille dans un flipper, plus elle se déplace, plus elle marque de points).— PourquoiLire la suite « Le pourquoi du pourquoi »

La malmaison

Princesses et demoiselles, passaient sur ce chemin,aux rendez-vous fleuris de ces temps lointains.La brume de l’histoire, a tout recouvert,laissant bocages et feuillages bien verts. Ci-gît l’armée fatale, de la première guerre,fiers bataillons allemands en terre étrangère.Sous les canons, soldats du rang,la terre jusqu’à plus soif s’est repue de leur sang. Ce fut belles mitrailles,Batailles deLire la suite « La malmaison »

Constellation

Dans la salle bruissante de mouvements, papotages, interpellations, salutations et retrouvailles, les adultes se sont déplacés puis installés, chacun a trouvé sa place.Les chaises les unes contre les autres font le tour de la salle, nous sommes nombreux. Je suis venu ici en curieux. C’est Lotika, ma compagne, qui m’a demandé de l’accompagner. Je suisLire la suite « Constellation »

Faux

Il me revient en mémoireUn hêtre solitaire et tortillard.Un arbre aux formes bizarresQui m’apparut dans le brouillard. Élevé au secret d’une abbaye,Nommé gardien des Faux de Verzy.Ses dernières feuilles vibrantes avant la nuit.Ses branches qui disaient non,Ses branches qui disaient oui. Il s’agitait laissant ce message,En sémaphores signaux de vie,À tous les enfants de passageQuiLire la suite « Faux »

Émotions

Émotions écrit par Manu, un amis du monde de l’écriture. Changer le décor.S’imbiber encore. Atteindre la viscosité extrême, celle que plus rien n’arrête et ne retient.Celle qui glisse sur le sable.S’imbiber le corps et attendre.Attendre l’idée sublimant les lois qui nous régissent. Alors nous serons à tomber et filerons en éclats.En directions improbables, nos jetsLire la suite « Émotions »

Les Jujus (2) Donjons et dragons

Je pense que c’était juste au début des vacances, on parcourait les rues du village. François, Benj et moi, on avait dégotté une carriole à deux grandes roues. De porte en porte, on proposait aux gens de les débarrasser des chiffons, bouteilles vides et cartons. Le ferrailleur de Tinqueux, nous rachetait ça au poids etLire la suite « Les Jujus (2) Donjons et dragons »